Bien choisir son huile d’olive

L’huile d’olive est précieuse, et est souvent vantée pour ses qualités gustatives et ses bienfaits sur la santé.

Voici ce que vous devez savoir pour reconnaître et choisir une huile d’olive de qualité.

 

L’ORIGINE

Vérifiez l’étiquette des bouteilles d’huile d’olive, et vous verrez que pour la plupart d’entre elles, l’origine indiquera UE ou Europe. Ce sont des mélanges d’huiles en provenance de plusieurs pays européens, souvent de piètre qualité organoleptique, aux conditions de récoltes et d’extraction inconnues.

Optez plutôt pour une huile d’olive qui mentionne le pays d’origine, ou encore mieux, une AOP, AOC, IGP ou DO (Espagne). Ceci est la garantie de la provenance de l’huile de l’olive et est bien souvent un gage de qualité.

AOP Priego de Córdoba

Cladivm – AOP Priego de Córdoba

 

HUILE D’OLIVE VIERGE EXTRA

L’huile d’olive vierge (HOV) voit son taux d’acidité inférieur ou égal à 2%.

L’huile d’olive vierge extra (HOVE) a un taux d’acidité inférieur à 0,8%.

Une huile d’olive au taux d’acidité faible provient forcément d’olives saines, pressées rapidement après la récolte (quelques heures seulement).

Plus faible est le taux d’acidité, de meilleure qualité sera l’huile d’olive.

Attention à ne pas confondre l’acidité et l’ardence. L’ardence est la sensation de piquant dans la gorge que peut laisser une huile d’olive. On la ressent surtout lorsque l’on goûte l’huile crue, à la petite cuillère. Elle varie suivant la variété des olives, et de la période de récolte.

  Oro del Desierto – Taux d’acidité de 0.1%   (le plus bas du marché)

 

PRESSION A FROID

Cette mention sur l’étiquette n’a rien d’un gage de qualité. Toutes les huiles d’olive vierge extra sont pressées à froid, c’est à dire à moins de 27°C.

Plus la température de pression est basse (21 à 23°C) et moins le moulin extrait d’huile, mais plus sa saveur sera intense. A l’inverse, à 27°C on obtiendra plus d’huile, mais elle sera de moins bonne qualité.

Je vous laisse deviner à quelle température sont extraites les huiles les moins chères.

      Castillo de Canena – Extraction à 21°C

 

LE CONDITIONNEMENT

L’huile d’olive est fragile et se dégrade à la chaleur et à la lumière. Il faut privilégier les bouteilles opaques, ou les bidons en métal pour préserver les qualités des l’huile d’olive.

Conserver à moins de 13°C, elle pourra se figer. Sachez que ceci n’altère pas son goût, ni ses qualités. Elle retrouvera son aspect une fois dans votre cuisine.

De plus, certaines huiles sont naturellement troubles. Ceci est du au fait qu’elles ne sont pas filtrées. C’est un choix du producteur, mais cela n’apporterai pas forcément une grande différence de goût, selon les spécialistes.

Dans tous les cas, une fois entamée, l’huile se dégrade rapidement à l’air libre. Il est conseillé de la consommer dans les semaines qui suivent l’ouverture. Suivant votre consommation, privilégiez des petits contenants plutôt que des bidons.

El secreto de Maria

El Secreto de Maria – Conditionnement  opaque

 

RÉCOMPENSES

Certaines huiles ont reçus des récompenses dans des concours nationaux et internationaux. Des jurys ont goûté, noté et classé les huiles d’olive. Ceci est un vrai gage de qualité.

Les récompenses des meilleures huiles d’olive du monde sont recensées sur www.evooworldranking.org et sur www.worldsbestoliveoils.org

Élue meilleure huile du monde en 2012, 2015, 2016 et 2017

Rincon de la Subbetica – Élue meilleure huile du monde en 2012, 2015, 2016 et 2017

 

BIO

Une huile d’olive bio sera garantie sans traitements chimiques sur les olives. Elle est à privilégier pour la santé, cependant ce n’est pas un critère de qualité gustatif.

Cortijo de Suerte Alta – Bio
D.O. Baena

 

DÉGUSTER

Finalement, le meilleur choix pour une huile d’olive, c’est le votre. Pour cela n’hesitez pas à déguster différentes huiles d’olive, et vous allez découvrir de nouvelles saveurs. Il y autant de différences entre deux huiles d’olive, qu’entre un Bordeaux et un Bourgogne.

Pour la dégustation, je vous conseille de verser un peu d’huile dans un petit bol, puis de tremper un morceau de votre pain préféré. Vous en apprécierez ainsi toutes les saveurs. Essayer d’avoir 4 ou 5 échantillons d’huiles d’olive différentes lors de votre dégustation afin de bien comparer les différentes odeurs, saveurs, couleurs…

Suivant les variétés, une bonne huile d’olive, récoltée fin octobre, début novembre, pourra avoir des senteurs d’artichauts, d’herbe coupée, de tomates, de bananes… En bouche, certaines seront douces, au goût d’amande, d’autres seront intenses, ou amers, un peu ardentes…

Essayez de reconnaître les parfums et les différentes sensations lors de votre prochaine dégustation.

Chaque huile d’olive est unique, et leur goût varie d’une année à l’autre.

Pack dégustation

Pack dégustation

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *